Ecole Africaine

PRÉSENTATION DE ‘‘ÉCOLE AFRICAINE’’ (ICEA: Édition Octobre 2010)

Introduction.
L’ICEA (Institut Communautaire École Africaine) en Abrégé École Africaine © est la matérialisation des Projets ‘‘École Cantonale’’ et ‘‘Campusvert Academy’’ pour la zone Afrique.
Dans ce cadre, les Labels suivants ont été déposés et protégés à l’OAPI (Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle):
–         École Cantonale ®  sous le n° 51763 suivant PV N°5000600885 du 22 mars 2006.
Activité déclarée: Culture, Sagesse, Civilisation, Alphabétisation, École pour adultes, Enseignement de la langue locale, École de la vie, École pratique, École communautaire, Réseau électronique Internet et intranet, Bibliothèque Traditionnelle et Culturelle.
–         Campusvert Academy ®  sous le n° 51762 suivant PV N°5000600884 du 22 mars 2006.
Activité déclarée: École virtuelle, Formation, Orientation, Bibliothèque en ligne, encadrement, Mobilité, Université Virtuelle.

Genèse de l’ICEA.
L’ICEA est une école traditionnelle révélée. Elle a toujours existé. Le corpus de savoir, les connaissances et de la sagesse africaine appartiennent à la mémoire du temps. Les enseignements souverains de l’Ecole Africaine sont assurés par les gardiens des traditions qui ont reçu une initiation ou une formation traditionnelle appropriée.

Le projet École Africaine apparaît comme une solution de ressourcement et de thérapie collective pour l’amélioration des conditions de vie des Africains face aux pressions et exigences de la modernité. L’’institutionnalisation de ‘‘École Africaine’’ poursuit une mission traditionnelle de transmission des connaissances ancestrales en s’adaptant au temps moderne. L’histoire de ‘‘École Africaine’’ remonte aux origines de l’homme africain et de l’humanité elle-même. Depuis des millénaires, l’histoire et les traditions africaines se transmettent par voie orale, de générations en générations. Notons que les enseignements à l’ICEA débutent au niveau secondaire, car le premier cycle a lieu au sein de la famille. Pour s’inscrire aux cours de classe, le candidat doit savoir parler au moins une langue nationale africaine. La langue officielle reconnue est la langue maternelle de chaque candidat.

Langue internationale et jargon cantonal.
Les productions du Programme ‘‘Marche Cantonale’’ sont publiées sur supports traditionnels (papier) et numériques. La diffusion s’emploie de toutes les voies de communication traditionnelles et modernes : livres, galléries photos, documents sonores ; documentaires vidéographiques, supports CD, site Internet, programme d’éducation et de formation, …

Les données sont consignées en Langue Cantonale : Langue maternelle ou tonalité véhiculaire de la littérature internationale. Exemple : Français du Pays (Français Ivoirien), Anglais régional (Anglais Grassfield) ; tonalité ethnique (Français Bamiléké) … Les mots clés sont consignés et communiqués dans leur langue originale d’émission (maternelle). Les documents publiés dans ces conditions constituent la base primitive des données du patrimoine de l’‘‘École Africaine ©’’.

NB : Le lexique des mots propres au programme est consigné dans le ‘‘Dictionnaire Guegwa’’.
Rappelons avec G.M Nofele que << les langues ne produisent dans le domaine des savoirs que des copies plus ou moins bien saisies des civilisations dont les originaux restent consignés dans leurs langues originelles d’expression…>>. (in Mémentos).

Programme Marche Cantonale et Relation avec l’ICEA (Ecole Africaine).
Quelques objectifs du Programme ‘‘Marche Cantonale’’:
–       Transcrire et participer à la conservation du patrimoine culturel ;
–       Promouvoir les valeurs, us et coutumes favorables à l’amélioration des conditions de vie ;
–       Concevoir et proposer une vitrine d’exposition et de valorisation des produits et des services issus du terroir ;
–       Promouvoir le tourisme ;
–       Encourager l’enseignement de la sagesse ancestrale ;
–       Promouvoir l’enseignement de la langue maternelle ;
–       Encourager l’expression de la fierté identitaire ;
–       Enclencher une mobilité sociocommunautaire et multisectorielle ;
–       Participer à la production des supports documentaires ;
–       Promouvoir la communication multimédia ;
–       Contribuer aux activités de sensibilisation et d’éradication des fléaux sociaux,…

Les programmes de l’ICEA (Ecole Africaine) permettent la diffusion sous forme de leçons, les publications réalisées dans le cadre du Programme  »Marche Cantonale’’ dont le but est d’aller à la découverte des traditions,  participer à la consignation et à la diffusion de la mémoire des civilisations et des peuples. Certains thèmes sont également diffusés sous forme de notes de presse et de sujets de débat.

Fait à Bafoussam le 09 Janvier 2011

Théophile TATSITSA.

 Plus d’informations au Service du Registre (Campus Mangwa).
http://binam.org/campusmangwa/claroline/course/index.php?cid=MEDIAINTERID

Centre de téléchargement des formulaires : http://binam.org/campusmangwa/claroline/document/document.php?cidReset=true&cidReq=MEDIAINTERID