Dédicace du livre : l’Afrique confisquée ou de l’urgence d’une contre-conférence de Berlin (1) » sur YouTube

Description
La présente œuvre confirme d’une manière ou d’une autre cette allégation de René Dumont à travers une analyse globale et froide, c’est-à- dire sans complaisance, du processus d’intégration régionale en Afrique depuis les indépendances de ses territoires. Certes, Dumont se focalisait sur le domaine agricole en consacrant ses analyses autour de quatre thèmes, à savoir :
1) L’Afrique inter-tropicale piétine ;
2) Elle pourrait cependant se développer rapidement ;
3) pour ce développement, l’Afrique doit repenser son école, ses cadres, ses structures ;
4) L’Afrique cliente de l’Europe, ou devant se développer par elle-même…
En fait, l’intégration politique régionale n’était pas le souci de cet auteur, car pour lui, l’Afrique était représentée par de micro-États issus de la colonisation et devrait être obligatoirement liée à l’Europe pour survivre. Son livre, écrit tout au long de ses périples professionnels 5 en Afrique noire, parut en 1962, avant la création de l’Organisation de l’unité africaine (OUA).
R. Dumont voyait l’Afrique divisée en deux grands ensembles : l’Afrique noire et l’Afrique blanche, et son ouvrage ne s’adressait qu’à une des deux entités.
Bien que cet ouvrage soit circonscrit, il relève tout de même certaines tares6 incontestables communes à toute l’Afrique ; lesquelles ont aussi contribué et continuent de contribuer au mauvais décollage du continent.

Disponible sur Amazon

https://www.amazon.fr/Afrique-confisque%CC%81e-lurgence-Contre-confe%CC%81rence-Berlin-ebook/dp/B09DBPNC2R

Mali : Organisation du premier Forum Africain de la Musique

Affiche_forum_new_02_A4Le premier Forum Africain de la musique aura lieu à Ségou au Mali, du 28 Septembre au 2 Octobre 2016.  Afrique« .

Il sera sous Co-organisé par le Conseil Africain de la Musique (CAM), le Conseil International de la Musique (CIM) et le CERDOTOLA, en partenariat avec le Festival sur le Niger, Arterial Network et le Bureau UNESCO Bamako, sous le thème « la professionnalisation des métiers de la musique en Afrique« .

Pour en savoir plus : ————————

Télécharger : la Note Note conceptuelle,  le Programme 

 

Une vingtaine de festivals pour promouvoir la culture en RDC

Kinshasa, 08 Fév. 2016 (ACP).- La République Démocratique du Congo compte une vingtaine de festivals organisés à Kinshasa et dans les provinces par des opérateurs culturels congolais et des chancelleries pour la diffusion, la promotion et le développement des arts ainsi que des artistes, a appris lundi l’ACP d’un document établi par le Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa.

Dans leur diversité, ces messes culturelles célèbrent les différentes catégories d’arts notamment les arts de la scène, les arts visuels, les arts plastiques, l’art culinaire et l’art vestimentaire ou la mode, indique la source. En ce qui concerne les arts de la scène, entre autres la musique, la danse, l’humour et le théâtre, ils sont présentés sous forme traditionnelle, folklorique et moderne ou contemporaine par la majorité de festivals.

Pour la ville de Kinshasa, il s’agit du Festival International d’humour «Toseka», du festival international des percussions «Mbonda elela», du festival «Ça se passe à Kin», du festival «Air d’ici» et des « Journées congolaises de théâtre par et pour l’enfance et la jeunesse» (JOUCOTEJ).

Dans les provinces, l’on trouve également sur la scène, le festival Amani à Goma, le festival Showa à Kananga, le festival «Journées congolaises des arts et spectacles» à Matadi, le festival «Ngoma» à Kisangani et le festival de Bukavu à Bukavu.

Par ailleurs, le cinéma et la photographie qui constituent les arts visuels sont célébrés par les festivals ci-après : «Cinéma au féminin», à Kinshasa, «Rencontre Picha Biennale de Lubumbashi», à Lubumbashi, les films européens et italiens, à Kinshasa, respectivement par les ambassades de l’Union européenne et d’Italie.

Dans un autre registre, l’on note les arts culinaires ainsi que vestimentaires ou la mode qui sont exaltés à travers les festivals «Des grillades» et «Kinshasa Fashion Week», à Kinshasa.

L’organisation de ces fêtes culturelles s’étale sur toute l’année à partir du mois de février jusqu’en décembre 2016 et réunit pour la plupart des artistes congolais et étrangers. ACP/Kayu/May

(c) http://acpcongo.com/acp/une-vingtaine-de-festivals-pour-promouvoir-la-culture-en-rdc/